Webmail Annuaire Contact Moodle
Unité de Recherche Environnement, Génomique Fonctionnelle et Études Mathématiques (UR-EGFEM)

Objectif de l’Unité :

Dans un environnement global en mutation rapide, la capacité à produire du matériel végétal adapté à des conditions climatiques (environnementales), agronomiques diverses et changeantes est une priorité absolue. Par ailleurs, la modélisation mathématique a pris une importance considérable ces dernières décennies dans tous les domaines de la science. La caractérisation génétique constitue également un véritable défi scientifique. La génomique, l’informatique et la modélisation ouvrent des voies nouvelles pour étudier les relations entre diversité génétique, virulence des pathogènes, comportement agronomique et réponse à la sélection. L’étude des équations aux dérivées partielles requiert le développement de nouveaux outils théoriques et numériques adaptés ; d’autant plus, les méthodes probabilistes et stochastiques ont prouvé leur efficacité pour la résolution de tels problèmes, mais sans s’y limiter. Ceci confère au développement de toutes ces techniques mathématiques une place importante dans la recherche d’aujourd’hui.

L'Unité Environnement, Génomique Fonctionnelle et Études Mathématiques, fédère un éventail de compétences dans ces domaines pour constituer un pôle d'envergure en mathématiques, biologie et génétique appliquées, pollution atmosphérique, qualité de l’air et traitement des déchets solides. La modélisation de la qualité de l'air joue un rôle important dans l'évaluation intégrée des problèmes de qualité de l'air en contribuant à une meilleure compréhension et caractérisation de la pollution atmosphérique et, au final, à des décisions et stratégies éclairées en matière de gestion de la qualité de l'air. Des modèles précis sont nécessaires afin d'interpréter les données et les mesures provenant des programmes de surveillance de la qualité de l'air et d'orienter les procédures d'échantillonnage. Les modèles peuvent également compléter les programmes de surveillance en fournissant une estimation du dépôt atmosphérique dans des  régions où il n'est peut-être pas possible ou rentable de prendre des mesures sur place. On se sert des prévisions des modèles pour diriger les études sur le terrain et maximiser l'efficacité de ces études en matière de temps et de rentabilité. Conjointement avec les réseaux et données de surveillance efficaces, les modèles de qualité de l'air sont utilisés pour obtenir des renseignements complets sur les attributions des sources, afin de connaître non seulement la quantité de polluants émis à chaque emplacement, mais également leur provenance.

La gestion des déchets solides particulièrement au Liban, pose un problème environnemental et sanitaire. De ce fait, la proposition des voies de gestion durables pour les différents types de déchets, la modélisation de la productivité et de la qualité des déchets, ainsi que l’innovation et l’optimisation de procédés durables pour le traitement et la valorisation des déchets à risque, semblent indispensable pour mettre en place un réseau de traitement efficace.

Cette Unité de Recherche renforce le potentiel de ces équipes dans les domaines où elles jouissent d’une reconnaissance nationale et fédère leurs efforts de recherche autour de projets transversaux de qualité où des compétences pluridisciplinaires sont indispensables.

Directeur :
 Pr. Toni SAYAH 

Localisation :
 Faculté des sciences, Campus des Sciences et Technologie (CST), Mar Roukos, Dekwaneh (Liban)

 

Recherche
Unité de Recherche EGFEM
Unité de Recherche TVA
Publications
Thèses en Cours
Archive de thèses
© 2016 Tous droits réservés pour textes et photos, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Service des publications et de la communication