Webmail Annuaire Contact Moodle
Unité de Recherche Technologies et Valorisation Alimentaire (UR-TVA)

Objectif de l’Unité TVA :

 Loin d'une simple définition  des objectifs, ce questionnement éthique conduit à réfléchir aux finalités de la recherche, entre les différentes thématiques composants ces deux unités. Pour pouvoir y répondre, une question principale s’impose : Comment est-ce qu’on perçoit donc ces sujets  dans le contexte académique et plus particulièrement en technologie et dans le milieu agro-alimentaire ? 

La valorisation en alimentaire se définit comme étant : « La transformation de résidus ou de sous-produits industriels alimentaires en vue de les réintroduire sur le marché à titre de nouveaux ingrédients ou comme nouveaux produits». Les objectifs poursuivis sont :
- savoir limiter les pertes, 
- l'élimination des « coûts de disposition des résidus »

Par ailleurs, la valorisation de la recherche pourra se définir comme « L’ensemble des activités ayant pour but d'augmenter la valeur des résultats de la recherche et, plus généralement, de mettre en valeur les connaissances ». Elle ne se résume donc pas uniquement à l'exploitation commerciale des résultats de la recherche, elle s'appuie également sur le déploiement et l'échange des connaissances dans tous les domaines du savoir. Les maitres-mots de la valorisation de la recherche sont donc : «Commercialisation et échange ».Il faut se rappeler que tout travail de recherche exige pratiquement le déploiement massif de moyens financiers. La recherche, coûte chère et même très chère. Il est donc tout à fait normal que les chercheurs soient intéressés par le côté commercial de leur découverte parce qu’aucun investisseur ne voudra enterrer des millions dans un projet qui en fin de compte ne lui donnera aucune satisfaction financière. C’est brutal et même quelque part injuste, mais c’est notre monde et nous devons nous y faire.

Le second aspect tout aussi important est l'échange de connaissances et cela ne veut absolument pas du tout dire qu’il s’agisse de dire à ses collègues : « Je travaille sur ce projet alors n’y touche pas en attendant que j’ai fini ! ». C’est au contraire l’un des domaines où l’on peut dire sans se tromper que deux cerveaux valent toujours mieux qu’un seul. Travailler tout seul dans son coin en faisant le maximum pour que même les virus ignorent ce que vous êtes en train de faire est sage, mais s'intéresser aux idées des autres peut considérablement vous faire avancer dans votre projet. Il existe un troisième aspect lorsqu'on parle de la valorisation de la recherche, il s’agit de l’aspect social. Il est possible que les résultats d’une recherche soient retentissants sans pour autant vraiment servir dans le sens le plus propre qu’il soit l'unanimité. Ils sont nombreux les chercheurs qui malgré les bonnes intentions qu’ils avaient lors de leur recherche, ont été horrifies de voir, quelles applications trouvaient dans la vie courante, le produit de leur recherche. Il existe des produits de recherches qui sont en mesure d’enrichir immédiatement leurs auteurs, mais souvent il s’agit aussi de produits qui bien qu’ayant des retombées économiques, ont surtout des retombées sociales importantes.

Quant au terme technologie dans le contexte de cette unité, ce terme se réfère à tout ce qui peut être dit dans tous les domaines des savoir-faire pratiques et d'utilisation des outils. Il inclut donc, entre autre point, les sciences appliquées et éventuellement les connaissances. Par extension il peut aussi se référer aux systèmes ou méthodes d'organisation qui permettent une telle technologie, ainsi que tous les domaines d'études et les produits qui en résultent. L'une des majeures particularités de ce terme, technologie, c’est la perpétuelle expansion. L'invention et l'amélioration sont en effet des éléments exclusifs aux techniques. Ainsi, cette unité de recherche nommée : «Unité de Technologies et de valorisation alimentaire », travaille sur la connaissance des produits / coproduits  alimentaires et agro-alimentaires, de leurs procédés de conservation, de transformation et de production, basés sur des objectifs de sécurité alimentaire et agroalimentaire, de la préservation des territoires et des écosystèmes, en vue de leur valorisation pour des applications très diverses selon les besoins et demandes manifestés. Dans ce cadre, cette unité contribue au développement de techniques de conservation et de méthodes analytiques de caractérisation, de procédés innovants en relation avec la filière industrielle ou d’autres acteurs académiques ou socio-économiques. Cette unité met à disposition les moyens suivants : 

-Plateformes de biologie moléculaire, de chimie/biochimie, de microbiologie Alimentaire, et équipements correspondants.
-Une ressource humaine qualifiée dans les simulations de calculs et la modélisation. Ces développements s'appuient sur une approche pluridisciplinaire intégrant l'étude de procédés innovants et la qualité des produits.


Directeur:
 Pr. Nicolas LOUKA 

Lieu :
 Faculté des sciences, Campus des Sciences et Technologies (CST), Mar Roukos, Dekwaneh (Liban)

 

 

Recherche
Unité de Recherche EGFEM
Unité de Recherche TVA
Publications
Thèses en Cours
Archive de thèses
© 2016 Tous droits réservés pour textes et photos, Université Saint-Joseph de Beyrouth, Service des publications et de la communication